Charles Rosier 2

Charles Rosier  2

Un patron qui a surmonté les difficultés

Dans les années 1980, en pleine période d'extrême inflation, Abilio Diniz (Profil Abilio Diniz : Lemonde.fr) siège au Conseil Monétaire brésilien. Lors de la présidentielle de 1989, Abilio Diniz est enlevé. Libéré au bout d'une semaine, l’homme restera affecté à jamais par cette événement. Un rapprochement commercial et financier survient entre le groupe français Casino et GPA à la fin des années 90.

La collaboration avec Casino, une aventure inachevée

Le groupe Pão de Açúcar renoue avec sa stabilité financière après la crise économique et entame les discussions de collaboration avec Casino. Il affronte en effet la concurrence de Carrefour au Brésil. Abilio Diniz projette de saisir la chance de devenir le numéro 2 mondial de la distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec la branche brésilienne du groupe Carrefour en 2011. L’abandon de la Banque Brésilienne de Développement et le refus de Jean-Charles Naouri entrainent l'échec du regroupement de Carrefour Brésil avec GPA.

Il s’est formé aux arts martiaux pour ne plus être une tête de turc. Abilio Diniz est né le 28 décembre 1936 dans la capitale économique du Brésil. Les mioches du quartier où il vit prennent Abilio Diniz comme leur tête de turc pendant son enfance.

Péninsula détient 12 pour cent du capital de Carrefour au Brésil en juin 2015. A travers la société Peninsula, Abilio Diniz possède désormais deux sièges au CA. La société de capital-risque double sa participation dans le capital de Carrefour France, elle est le quatrième porteur d'actions du groupe avec 5,07% du capital. À presque 80 printemps, Abilio Diniz fait son retour dans le monde de la distribution brésilienne, en compagnie d'un partenaire de choix.

De la petite boulangerie au à la 1ère grande surface GPA

Une décennie après l'ouverture par Abilio Diniz de sa première grande surface, à la toute fin des années 1950, le groupe GPA totalise mille quatre cents salariés répartis dans 40 magasins. Son père ouvre sa toute première boulangerie sur une artère fréquentée de la ville de São Paulo. Pour faire croître son propre groupe, il a pris exemple sur le succès du groupe Carrefour, dont il a rencontré les créateurs au milieu des années 70. La boulangerie du père d’Abilio Diniz représente la première pierre de GPA, Grupo Pão de Açúcar.

Abilio Diniz est dorénavant l’un des hommes les plus puissants du Brésil. Le businessman appartient aux personnages les plus charismatiques du sous-continent brésilien. Abilio Diniz fut un ami de l’ancien chef d'Etat du sous-continent brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva.